DIF'actus

Les plantes en élevage, une tendance en plein essor

24 septembre 2021
-

Face à l’évolution des pratiques sociétales et dans un contexte d’utilisations problématiques des antibiotiques, les plantes se révèlent être l’une des réponses pour les éleveurs. En effet, les plantes peuvent être comparées à des stimulateurs d’organes ou des fonctions biologiques. Elles permettent à l’organisme de mieux assurer ses trois grandes fonctions : le métabolisme, la vitalité et les défenses !  

Quels intérêts d’utiliser les plantes en élevage ?

Les plantes agissent en dynamisant la capacité d’adaptation des animaux face aux différents facteurs de stress qu’ils subissent tout au long de l’année. Par conséquent, si les plantes sont utilisées convenablement et au bon moment, les animaux sont moins sensibles aux différentes pathologies. Qui dit moins de risques de pathologies en élevage dit économie sur les traitements, notamment ceux lié aux antibiotiques, qui reste encore aujourd’hui une priorité pour la santé animale.

Sous quelle forme peut-on distribuer les plantes en élevage ?

Les plantes peuvent être utilisées par voie orale sous divers aspects ; solide (poudre ou granulés), liquide ou encore sous forme d’huiles essentielles. Les huiles essentielles sont obtenues à partir de plantes aromatiques principalement produites par distillation. L’action des huiles essentielles est beaucoup plus puissante que celle des plantes et nécessite une certaine connaissance pour être utilisées correctement et sans risque pour la santé des animaux.

Liste d’exclusion des plantes en alimentation animale

Les plantes font partie intégrante de l’alimentation des troupeaux. Néanmoins, toutes les plantes ne peuvent pas être utilisées en alimentation animale, car elles sont interdites par la réglementation. On retrouve quatre grandes familles :

Substances aromatiques :

Certaines plantes font partie des substances classées indésirables dans l’alimentation des animaux, comme par exemple le crotalaire, la faîne non décortiquée ou encore la graine d’ambroisie.

Plantes toxiques :

Il est bien évidemment interdit de mettre sur le marché des plantes dangereuses pour les animaux. C’est-à-dire qui ont un effet néfaste sur la santé de l’animal comme sur la santé humaine pour le consommateur final. C’est le cas notamment du cannabis et du THC.

Plantes à statut de médicament :

Les plantes médicinales inscrites à la pharmacopée disposent du monopole du pharmacien. En vertu de ce monopole, les plantes médicinales inscrites à la pharmacopée ne peuvent pas être vendues et utilisées sur le marché de l’alimentation animale.

Plantes dopantes :

Certaines plantes sont reconnues comme dopantes. En tant que fabricant d’alimentation animale, nous sommes dans l’obligation de vérifier que nos produits ne contiennent pas de substances dopantes dans le cadre d’animaux sportifs comme c’est le cas des chevaux de course.

Les solutions DIFAGRI à base de plantes

DIFAGRI a développé de nombreuses solutions nutritionnelles à base de substances aromatiques. On peut citer la gamme GRIVAL et son noyau de plantes spécifique pour lutter contre les pathologies respiratoires des ruminants lors de la période hivernale :

nos produits

GRIVAL Granulé

GRIVAL Poudre

Le développement de la gamme Vitaphyt en est la meilleure illustration. Cette gamme repose sur la conception de nouvelles formules naturelles, à base de noyaux de plantes (plantes entières ou extraits de plantes et huiles essentielles). Cette gamme de produits répond à des pathologies diverses et variées en élevage, par les effets bienfaisants des plantes sur l’organisme et la santé des animaux. C’est le cas du VITAPHYT VERMI, un produit permettant de contrôler le parasitisme interne des ruminants.

VITAPHYT VERMI

L’amélioration continue est depuis toujours au cœur de la démarche de l’entreprise. Pour DIFAGRI construire des formules de qualité est important, mais le faire de façon durable, en respectant l’environnement et le bien-être animal, c’est la priorité !

Sources :

  • 2020 AFCA-CIAL Guide de bonnes pratiques : Pour l’utilisation des plantes et produits à base de plantes en alimentation animale
  • Médecines naturelles en élevage, tome 2

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles similaires

19 octobre 2021
-
Ce livre regroupe près de 300 photographies prises dans 18 pays du monde.
12 octobre 2021
-
💟 La Joséphine 2021 💟 5 km de marche pour les collaboratrices Difagri, ayant pour vocation de rassembler les femmes autour de la lutte contre le cancer du sein. Cet événement s’inscrit dans l’opération nationale « Octobre rose ».