DIF'actus

Anticiper le stress thermique par la nutrition

24 juin 2021
-

Bonne nouvelle, le prix du lait est à la hausse alors que les fortes chaleurs et les épisodes caniculaires se rapprochent. Selon les prévisions météorologiques, il fera probablement chaud cet été et les animaux en souffriront.

En effet chez les vaches laitières, dès que l’indice température-humidité dépasse 23 degrés Celsius et une humidité de 70% les vaches subissent un stress thermique léger, qui devient modéré au-delà de 27 et sévère au-delà de 31. Ce sont pourtant des conditions météorologiques que l’on peut fréquemment rencontrer un peu partout en France.

Les conséquences des fortes chaleurs 

Le degré de stress ressenti par les vaches laitières peut être mesuré par l’Index Température-Humidité : 

On remarque chez les vaches laitières souffrant de stress thermique de nombreuses conséquences notamment la baisse de la production et de la teneur en matière grasse du lait. Les vaches les plus productrices et les vaches fraîches vêlées sont particulièrement sensibles aux épisodes caniculaires, mais les vaches taries et les génisses peuvent aussi en souffrir. Ainsi les chutes de production laitière peuvent atteindre de 1 à 4 kg de lait par vache.

                                                                                                            Les conséquences du stress thermique

Les solutions difagri et les bonnes pratiques

Pour se rafraîchir, les vaches ont tendance à boire deux fois plus, certaines vaches consommeront donc plus de 150 litres d’eau dans la journée. Il faut donc s’assurer de l’accessibilité suffisante en eau. Avec un tel volume de liquide, le fonctionnement microbien du rumen est perturbé.

Des stimuli hormonaux sont à l’origine de la diminution de la consommation d’aliments (jusqu’à 30% de moins). Les vaches laitières ruminent donc beaucoup moins lors de ces périodes. Le fait de moins ruminer et de moins saliver favorise aussi l’apparition d’acidose ruminale.

Difagri propose trois solutions nutritionnelles pour aider vos vaches lors des périodes de stress thermique permettant de maintenir un bilan alimentaire cation anion largement positif avec des apports de nutriments en potassium, en sodium et en magnésium.

Solution granulés : OPTI CALOR
– OPTI CALOR : BACA de 5425 mEq/kg et contient un noyau de plantes spécifique stimulant la salivation.

Solutions poudres : OPTI HOT et OPTI THI
– OPTI HOT : BACA de 8 020 mEq/kg et contient des levures vivantes LEVUCELL SC stabilisant la flore intestinale.

– OPTI THI : BACA de 10 500 mEq/kg et contient un noyau de plantes spécifique stimulant la salivation.

                                                                                                        Les bonnes pratiques lors des fortes chaleurs

Et la qualité du lait dans tous ça ? 

Selon Collier (2012), dans les régions tempérées, la teneur en matières grasses peut être en moyenne inférieure de 0,4% unités et la teneur en protéines inférieure de 0,2% unités en été par rapport aux mois d’hiver.

Difagri propose également une gamme de pré et probiotiques et d’additifs galactogènes permettant d’augmenter la production laitière et/ou influencer la composition du lait améliorant sa valorisation.

La solution : VALOPASS

Sources : Lait solutions / Formation Michel Vagneur

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles similaires

20 juillet 2021
-
Le SPACE, salon professionnel réunissant de nombreux acteurs du domaine de l’élevage et de la production animale : filières bovine (lait et viande), avicole, porcine, cunicole, ovine, caprine et aquacole.
30 juin 2021
-
C’est super simple et pratique ! C’est la dernière innovation chez Difagri. L’easy-open est le nouveau système utilisé pour fermer nos sacs ! Cela garantie l’étanchéité du produit et permet une ouverture facile d’un seul geste et en toute sécurité !